21 conseils pour organiser son pot de départ en toute sérénité

Comment organiser son pot de départ en toute sérénité et marquer les esprits avec une approche originale, un discours maîtrisé, une organisation irréprochable ou une soirée sur mesure ? Ce sont les 21 points de cette quête du saint graal du pot de départ.

Tu découvriras également des pistes d’animations pour un moment festif et des idées de recettes originales qui changent des tomates cerises et de l’apéricube.

À quelle occasion organiser son pot de départ ?

*Emoticon yeux en l’air* Oui, pour un départ…

Plus sérieusement, les raisons sont variées. Le départ à la retraite, la mobilité, la fin de contrat mais aussi la fin de stage ou d’apprentissage sont des prétextes de pot de départ tout à fait recevables !

Et ce ne sont pas les invités qui diraient le contraire…

Comment ne pas louper son pot de départ ?

En tant qu’invité, j’aimerais autant passer un moment agréable et garder un bon souvenir de toi !

Alors, Premier conseil : ok, tu as bien l’intention d’arroser ta libération. Mais je t’en conjure, pense à alterner un verre d’eau entre chaque coupette et autres petites descentes liquoreuses.

Tu sortiras toujours grandi de ne pas avoir joué à “Dis camion : pouet pouet” avec ton boss !

Organiser son pot de départ en 10 conseils incontournables

Il semblerait qu’organiser son pot de départ est un sujet qui fait couler pas mal d’encre sur le ouèbe. Alors, pour te faire gagner du temps, je te propose cette synthèse de Lucas Jakubowicz du JDN.

Ainsi, pour le JDN, organiser son pot de départ avec brio, c’est :

  1. Inviter en bonne et due forme
  2. Commencer de bonne heure
  3. Inviter tout le monde
  4. Ne pas être rancunier
  5. Remercier malgré tout
  6. Ne pas mélanger les genres
  7. Se montrer généreux
  8. Modérer l’alcool
  9. Accorder un peu de temps à chacun
  10. Laisser les lieux propres derrière toi

1. Inviter en bonne et due forme

Tout d’abord, s’y prendre une semaine à l’avance et envoyer un message d’invitation officiel à tous les invités.

Le message sera concis, neutre, informatif.

Et si tu as décidé de faire un pot à la suite d’une fin de contrat ou d’un licenciement, keep calm and reste serein dans ton message. Écris seulement que tu pars vers d’autres horizons et retiens-toi de jeter de l’huile sur le feu.

Par ailleurs, en envoyant un message bienveillant suffisamment à l’avance et “À” tes destinataires (pas de destinataires cachés) tu augmentes grandement tes chances de recevoir des cadeaux 🙂 !

2. Commencer de bonne heure

Ce ne sont pas les locataires de la machine à café qui te diront le contraire !

Et si le pot est en fin de journée, programme le coup d’envoi avant le départ des collègues qui partent le plus tôt. Ça leur permettra de passer une tête avant de partir et de ne pas se sentir exclus de ce moment de convivialité.

3. Inviter tout le monde

Lucas Jakubowicz a bon coeur : pas de clans ! Pas de règlements de comptes, pas de rancœur.

D’ailleurs, tu ne sais jamais de quoi est fait l’avenir ni qui tu croiseras sur le chemin. Alors, invite tout le monde : stagiaires, agents de ménage, collègues (même ceux que tu es super content de quitter) et ta hiérarchie.

4. Ne pas être rancunier

Ne t’expose pas aux critiques en rappelant les mauvaises histoires et les rancœurs. D’autant plus que ce n’est pas toi qui te coltineras demain celui ou celle que tu n’avais pas envie d’inviter ! L’expert Yves Maire du Poset dit qu’inviter son pire ennemi et la meilleure de vengeances.

Et de toute façon, il y a de fortes chances que lui-même ne souhaite pas être présent… ou que ton geste révèle une autre facette de sa personnalité !

5. Remercier malgré tout

Tu vas devoir y passer ! Et ça se passe à la case discours : exercice imposé de tout pot de départ qui se respecte. On en parle un peu plus bas…

6. Ne pas mélanger les genres

Ton pot de départ est un événement interne. On n’y invite pas la famille et les voisins. Et si tu veux chouchouter des partenaires, des clients, des fournisseurs… Prévois plutôt un déjeuner à l’extérieur.

7. Se montrer généreux

Ici aussi, pense à l’image et au souvenir que tu vas laisser derrière toi. Comme dit Lucas, mieux vaut offrir du crément que de se trouver à court de champagne. Et prévois l’arrivée des collègues qui n’auront pas pu passer au début de la fête.

8. Modérer l’alcool

Ok, tu as l’intention de t’en mettre un sérieux coup dans la musette. Mais on a dit pas de “pouet pouet” ! Alors n’oublie pas l’eau et les soft drinks pour que tout le monde puisse profiter de la fête.

C’est aussi l’occasion d’être original en proposant diverses boissons sans alcool. Par exemple, un virgin mojito ou une piña colada non-alcoolisée.

D’ailleurs, ça peut vite de venir une animation sympathique autour du bar.

9. Accorder un peu de temps à chacun

Tu n’es pas encore parti, alors accorde un petit moment à chacun. Si tu n’as rien à dire à certains, demande simplement comment ça va et propose un petit quelque chose au buffet.

10. Organiser son pot de départ c’est aussi laisser les lieux propres derrière toi

Pour finir en beauté, prévois cette étape dès l’organisation du pot de départ ! Alors, au minimum, munis-toi de sacs poubelle et de quoi emballer les éventuels restes.

Organiser son pot de départ en toute sérénité : les 5 clefs du discours réussi

Un discours, un discours ! Même si ça te semble “désuet” ou que tu n’aimes pas ça, dis-toi que c’est le moment idéal pour adresser tes remerciements ou un message tourné vers l’avenir.

C’est aussi l’occasion de placer quelques-unes de tes 111 citations favorites !

Même le site Terrafemina.com pense que tu n’y couperas pas. Alors, voici ses 5 clefs de base pour un discours réussi :

  1. Le discours est obligatoire
  2. Il doit être préparé à l’avance
  3. Délivré au meilleur moment
  4. Soigner les remerciements
  5. Éviter les règlements de comptes

1. Le discours est obligatoire

Tu n’y échapperas pas ! Car dis-toi bien que si tu avais envisagé d’esquiver cette étape, tes collègues le réclameront !

2. Il doit être préparé à l’avance

Reste simple : les remerciements, une anecdote autour d’un dossier épineux ou d’un “ennemi commun”, ce que tu as vécu et appris au cours de cette période, quelques paroles amicales envers les collègues les plus proches…

Et en guise de conclusion, pourquoi pas une réflexion tournée vers l’avenir : “L’avenir appartient à celui qui me servira un verre !

Si tu crains ce moment, rédige les idées clefs à l’avance, en caractère assez grand pour être lu facilement. Au passage, une clef de mémorisation consiste à n’apprendre que les transitions de son speech pour en retenir l’ensemble.

Enfin si tu as le trac, dis-le en introduction. C’est un moyen redoutable de récolter la sympathie et l’attention de ton audience.

3. Il doit être délivré au meilleur moment

Alors, c’est quand le meilleur moment ?

Classique : quand tout le monde est là un verre à la main. Demande l’attention d’un coup de cuillère en bois sur ton verre en carton, délivre ton discours et à la fin, invite tout le monde à lever son verre et à profiter de ce petit moment de convivialité.

Plus original : à la fin du pot de départ. Dis quelques mots sur la participation de tes invités (notamment à l’atelier cocktail et au photocall) et invite tout le monde à ranger la salle !

4. Il doit soigner les remerciements

D’abord, remercie les collègues avec qui tu as travaillé au quotidien.

Ensuite, un message pour tes supérieurs hiérarchiques.

Enfin, les remerciements pour le cadeau collectif et les projets qu’il t’évoque (sauf sa mise en vente sur le bon coin).

5. Organiser son pot de départ ce n’est pas monter un règlement de comptes

D’accord, tu as peut-être des déconvenues, des frustrations, des revendications ignorées… Mais ce n’est pas le jour de régler tes comptes.

Tout au plus, tu rappelleras avec humour certains sujets délicats ce qui donnera de toi une image positive “au-dessus de la mêlée” comme l’explique Philippe Détrier sur Cadremploi.

Organiser son pot de départ en toute sérénité : les 5 clefs du pot de départ branché

Maintenant, si tu veux t’amuser ou marquer les esprits, voici quelques pistes originales. Elles sont inspirées par la plume de Xavier Thierry qui propose sur cadremploi.fr son vadémécum du pot de départ dépoussiéré :

  1. Une invitation créative
  2. Un horaire inattendu
  3. Un concours culinaire
  4. Une journée scénarisée
  5. Un lieu atypique

1. Une invitation créative

De la vidéo amusante au superbe carton d’invitation, libère ta créativité. Et pour être dans le ton, utilise dans ton message le champ lexical de ton métier ou du secteur d’activité.

2. Un horaire inattendu

Et si, pour changer de l’éternel buffet déjeunatoire ou du rendez-vous de fin de journée, tu optais pour un petit déjeuner de départ ? Ou alors, à l’heure traditionnelle de l’exercice incendie ? On en reparle un peu plus bas.

3. Un concours culinaire

Cette fois, on va éviter les chips et les cacahuètes ! Autre avantage de l’invitation envoyée bien à l’avance : pouvoir organiser une auberge espagnole thématique.

Ainsi chacun apportera un petit quelque chose sur le thème proposé : saveurs, couleurs, régions, films…

Je me rappelle le départ de ma collègue Julie et son pot de départ chromatique. Un festival pour les yeux et les papilles !

4. Une journée scénarisée

Un escape-game, une murder-party ? Un exercice d’évacuation incendie qui mènera au buffet ?

Et si tu n’as pas la possibilité de pousser très loin le scénario, comme le rappelle Xavier Thierry, un appareil photos polaroïd et quelques accessoires deviendront une attraction “souvenirs” très conviviale.

5. Un lieu atypique

Pour Yves-Marie du Poset, “réunir ses collègues dans un bar, c’est moins formel, plus libre et plus sympa”. Alors, oui, bonne idée mais quel bar choisir ?

Privateaser a sélectionné les meilleurs bars pour organiser un pot de départ à Paris sans se prendre la tête. Les privatisations sur Privateaser sont rapides et gratuites. Tu peux y trouver ton bonheur par type d’ambiance, type de restauration, services et tarifs et bien sûr, tu peux savoir à l’avance quel espace tu peux privatiser et faire ta réservation en ligne !

Organiser son pot de départ en toute sérénité : qu’est-ce qu’on grignote ?

Une question est sur toutes les lèvres : qu’est-ce qu’on mange ?

Alors, pour être un bon hôte ou une bonne hôtesse, on va essayer de proposer quelque chose d’original qui alimentera les tubes digestifs autant que la conversation.

Et pour gagner le concours culinaire, voici quelques recettes tendance.

Les bretzels sans gluten !

Croustillants à souhait, j’en salive ! Grands classiques de l’apéro, les bretzels font peau neuve avec cette recette maison de bretzel sans gluten dénichée sur le site Fouchette & Bikini qui nous propose 15 recettes sans gluten pour apéro gourmand.

Et si le tressage des bretzel semble au-dessus de tes forces, cette recette, un peu plus ménagère, de cake courgette feta olives sans gluten prendra fièrement la relève auprès de tes invités curieux de nouveautés.

Organiser son pot de départ en toute sérénité : l’animation cocktails sans alcool pour égayer les sotfs

Avec cet atelier ludique et convivial, tu vas faire plaisir à ton (futur ex) chef qui compte récupérer une partie de ses troupes l’après-midi. Welcome aux cocktails sans alcool qui vont réhausser les couleurs du jus d’orange et de la limonade.

Prévois des fruits frais, des herbes fraîches, jus de fruits, sirops, citrons, glaçons, quelques accessoires… Succès garanti pour cette activité qui attirera même les plus timides (… surtout si une petite bouteille de triple sec s’ajoute avec modération aux ingrédients !)

Chacun est libre d’inventer ses mixtures, mais comme pistes de départ, le Demotivateur a rassemblé 10 recettes de cocktails sans alcool reprenant les classiques tels que mojito, blue lagoon, margarita ou encore piña colada sans alcool. On y trouve aussi quelques belles recettes de pastèque citron vert ou fraise basilic.

Alors, la règle est simple : on dispose les recettes sur des petites cartes près des softs, et on immortalise ce moment en prenant en photo les plus belles créations multicolores avec les smartphones.

Organiser son pot de départ en toute sérénité : l’animation photocall pour immortaliser un moment mémorable !

Le photocall, tu vois ce que c’est, c’est une animation photos prises dans un décor à l’occasion d’un événement avec ses invités triés sur le volet !

Pour rendre l’animation plus concrète, l’idéal est de pouvoir imprimer les photos au fur et à mesure, avec une petite imprimante pour mobile, sur le copieur couleurs, ou en prenant des polaroids.

On peut décorer un lieu atypique (un confessionnal dans les lavabos ?), miser sur le fond verdoyant des plantes vertes du hall ou faire appel aux talents créatifs en réalisant par exemple un cadre photos !

Encore merci aux collègues et amis pour ce moment mémorable 🙂

Un dernier au revoir ?

Le JDN souligne un dernier point. On ne peut pas toujours organiser son pot de départ le jour de son départ. Alors, quand arrive ce dernier jour, prévois de faire un dernier tour des bureaux, de l’atelier ou de l’openspace pour saluer tout le monde, sans oublier ceux qui n’avaient pas pu être présents au pot de départ.

Organiser son pot de départ animationLe mot de la fin ?

Une animation discrète et originale : la jarre à petits mots (ou à enveloppes…)

Je ne l’ai découverte qu’après mon propre pot de départ… mais je garde l’idée pour la prochaine fois !

» Cliquer ici pour lire la description sur le site Amazon.fr

Et si on organisait son pot d’arrivée ?!

Pour conclure, je me rappelle m’être fait une réputation de petit rigolo dans ma jeunesse en raison de ma fâcheuse tendance à organiser un pot “pour un oui pour un non”. Il y avait eu mon renouvellement de contrat, puis la naissance de ma fille aînée, puis mes 30 ans…

Le chef, qui n’était pas le dernier à tirer sur la tétine, avait peut-être eu peur que je lui fasse de l’ombre… En tout cas, il m’avait demandé si j’étais autant investi dans mon travail que dans l’organisation de pots !

Même si ces moments renforcent les liens, on ne peut pas les organiser à tous bouts de champ.

Toutefois, une naissance, un mariage, une promotion, le bouclage d’un gros dossier épineux ou une victoire collective sont autant de bonnes raisons de s’offrir un moment de convivialité et… de s’entraîner à organiser son pot de départ futur !

Santé !

J’espère que ce billet t’aura intéressé et donné quelques idées pour ce fameux pot… Peut-être même t’a-t-il donné envie d’en organiser un alors que tu n’es pas sur le départ. Reste plus maintenant qu’à trouver le prétexte !

À Bientôt !
> Daniel

PS – Crise covid-19

Et aujourd’hui, comment ont évolué les choses ? Comment organiser son pot de départ ? As-tu connu des collègues qui ont dû partir sans un aurevoir ? As-tu connu des pots de départ en visioconférence ? Ou bien, en présentiel mais à distance et faible jauge ?…

Laisse un commentaire ou envoie un message !

Porte-toi bien !

Organiser son pot de départ zouzen.fr

(Inspiré d’une première publication sur mon ancien blog zouzenparis.fr)

8 commentaires sur “21 conseils pour organiser son pot de départ en toute sérénité”

  1. Ca c’est de l’article complet en tout cas. J’aurais bien aimé avoir lu cet article avant d’organiser mon pot de départ pour le coup car on pense que c’est simple mais on fait parfois des erreurs et on peut blesser certaines personnes si on pense que ce n’est pas très important. Pour ma part, j’avais décidé de ne pas l’organiser dans les bureaux. Ca peut être une autre solution et c’est différent mais ca peut être également très sympa et un peu moins conventionnel. J’avais pour le coup réservé un bar à Paris dans le 1er arrondissement et j’avais privatisé une salle dans cet établissement pour être qu’avec mes invités pour mon pot de départ. C’était super sympa.

    1. Merci pour ce commentaire. En effet, prendre tout le monde en compte peut éviter de semer de mauvaises graines sur votre chemin. Pour ma part, j’apprécie les auberges espagnol au bureau, en assurant déjà de son côté et en proposant éventuellement un thème. Toutefois, un lieu extérieur est un bon moyen de “faire le tri :)” et permet aussi à chacun, hors du contexte, de sortir un peu de son rôle. Si l’endroit était sympa, n’hésitez pas à nous indiquer où, ça pourra toujours servir !

  2. Très intéressant notamment au sujet du discours : finalement, il vaut mieux avoir quelques thèmes clés connus par coeur comme indiqué (remerciements et ouverture notamment) pour faire court et léger : on a tous connu des discours soporifiques qui cassaient plutôt l’ambiance.
    Et n’oublier personne autant que possible pour que chacun se sente bien accueilli.
    Donc merci pour l’article !

    1. Bonjour,
      Oui les discours soporifiques ou les discours copie-carbone du chef où seul le nom de futur ex-collègue (ou l’objet de l’inauguration du jour) change mais le reste est exactement identique au précédent (et probablement au prochain) x) !
      Merci beaucoup pour votre message,
      Bonne journée,
      > Daniel

  3. Quel super article, Merciiiiiii
    L’histoire des cookies “aux arômes de thé vert” donne le ton… mon sourire est resté du début à la fin de ma lecture…
    Je cherchais des idées pour mon pot de départ en retraite, me voici comblée!
    Allez, au boulot (encore??!!) pour préparer ce “pot” et le vivre dans la joie et la bonne humeur!

    1. Bonjour Marie-Anne,
      Merci beaucoup pour votre message 🙂 J’espère que ces quelques pistes vous seront utiles, et aussi, n’hésitez pas à nous faire un retour en commentaire après ce fameux pot pour partager avec nous tous vos idées qui pourraient enrichir cet article.
      D’ici là, bonne organisation et bonne fête !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *