Méditer au travail pour s’affirmer et préserver son intégrité

Méditer au travail pour s’affirmer, se préserver émotionnellement et conserver son intégrité ? Oui, c’est le trésor que recèle la pratique mais il faut ne pas chercher pour trouver !..

 

méditer au travail zouzen.fr

 

Méditer au travail, pourquoi ?

Le bureau, l’atelier, le commerce ou tout autre lieu de travail incarne un drôle de paradoxe. Ce n’est pas chez soi et c’est pourtant là qu’on habite la majeure partie du temps.

Dans cet environnement on peut s’épanouir ou flétrir… On y vit en interaction avec des chefs, des collègues, des confrères, des collaborateurs, des clients… ça fait une belle brochette !

Un rendez-vous inattendu, une crise de nerf, un défaut de fabrication, une plainte de partenaire… ‘Pas facile de rester zen dans ce milieu instable et familier. Et pour peu qu’on travaille dans une grande organisation, on doit devenir le neurotransmetteur des « valeurs » de nos « élites », qu’on les partage ou non quand elles sont dictées par le dogmatisme, la peur ou les ambitions personnelles.

 

Méditer, c’est l’arme absolue. C’est développer une conscience juste mais ce n’est pas chercher à développer une conscience juste… ni le contraire.

 

L’intégrité menacée

Un beau piège !

  • Si je me désolidarise de mon travail, je suis condamné à vivre en zombie, en vie artificielle dans cet « exomilieu » où plus rien ne m’intéresse… pas bon pour le moral ;
  • Si je cède à ma conscience professionnelle, je suis dans la compromission un peu plus chaque jour. Me voilà alors en pleine dissonance cognitive. Et pour me justifier à moi-même que j’agis sans contrainte : hop, un bon vieux réflexe de rationalisation ! Inconsciemment, petit à petit, mon intégrité est menacée… Oui, je risque me perdre…

LA DISSONANCE COGNITIVE : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dissonance_cognitive

LA RATIONALISATION : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rationalisation

 

Se redresser !

On sait que nos attitudes physique et mentale sont intimement liées. Une position voûtée, rabougrie, renfermée sur soi ne conditionne pas le même état d’esprit qu’une posture droite, grande, ouverte sur le monde.

C’est là que la méditation entre en scène…

 

méditer au travail zouzen.fr

 

Méditer : ce que ce n’est pas…

Avant d’aller plus loin, on va juste rappeler ce que n’est pas la méditation.

  • Méditer ce n’est pas taire ses pensées
  • Méditer ce n’est pas chercher à calmer ses émotions
  • Méditer ce n’est pas contrôler sa respiration

 

Méditer : ce que c’est…

  • Méditer c’est observer ses pensées
  • Méditer c’est prendre conscience des ses réactions
  • Méditer c’est maîtriser son inconstance
  • Méditer c’est atteindre la vision juste

 

La méditation n’est pas un moment de relâchement et de passivité. La méditation est un moment de grande présence, d’attention, d’observation, de conscience active.

 

Méditer au travail, c’est révéler sa droiture

Présence, conscience, lucidité, quant aux rôles que chacun occupe.

Méditer fait prendre conscience de la vacuité des émotions et de la réalité de la permanence de l’être. Méditer c’est développer l’observateur conscient et serein.

 

Méditer au travail, c’est reprendre du temps pour soi

T’accorder les moments nécessaires. Il ne faut pas longtemps. Mieux vaut plusieurs courtes pratiques chaque jour que des séances espacées.

Le but :

  • changer ses conditionnements ;
  • automatiser le retour à la conscience ;
  • multiplier les rendez-vous avec soi-même.

 

Méditer au travail, c’est se déconditionner

À force de pratiquer et de prendre conscience des réflexes émotionnels, petit à petit, on modifie ces derniers. Alors, face à l’obstacle, ce n’est plus la colère ou la crainte qui apparaît mais c’est la conscience d’un embarras à désarmer.

Puis, avec la pratique encore, c’est la notion d’embarras elle-même qui disparaît.

L’embarras n’est embarras que si on lui reconnaît le rôle d’embarras. Quand on a pris conscience de l’illusion des interprétations, il n’y a plus ni susceptibilité, ni crainte, ni défense.

 

L’obstacle, c’est l’ignorance. La contrainte agit quand on s’identifie à ses illusions. Tu es libre dès lors que tu as conscience qu’on s’identifie à un rôle.

 

Méditer au travail, c’est contribuer

C’est à la fois te rendre service à toi et aux autres.

Tu améliores le cadre de vie de tous. Tu n’envenimes pas les conflits. Tu incarnes une équanimité et une résilience qui inspirent. Tu représentes une piste de mieux-être qui rassure…

 

Souhaites-tu obtenir une séance audio guidée offerte ?

 

Comment méditer ?

Il existe des milliers de textes sur le sujet alors ce ne sont pas les conseils qui manquent…

Si je devais souligner une chose : dis-toi que tu peux méditer en toutes circonstances, debout comme assis, même dans l’action, dès lors que tu t’observes en train de prendre conscience du mouvement et des aléas qui déclenchent tes actes, tes pensées et tes émotions.

Et attention, tu te rappelles, « il ne faut pas chercher pour trouver ». Car dans ce cas, tu es le chercheur… Sois vigilent quant à l’attitude et au poids de l’observateur dans l’observation et à son prisme de la vision juste…

Autrement dit, observe-toi en train de t’observer.

Si tu sens que tu commences à en rajouter, par exemple en voulant contrôler la respiration, ou la pensée, ou l’intention, alors, recentre-toi en revenant à l’observation du corps en remontant depuis les pieds, puis l’observation de la respiration, juste l’observation de l’observateur.

Pareil avec les pensées vagabondes. Regarde-les, note-les mentalement et reviens à la respiration. Le corps respire, il vit et tu es le cocher.

 

La méditation expliquée à ma fille

Un jour ma fille m’a demandé « papa, c’est quoi la méditation ? »

C’est « drôle » j’ai posé la même question à ta grand-mère quand j’avais à peu près ton âge. Je me rappelle l’armoire blanche de la chambre et sa réponse : « C’est se relaxer et trouver qui on est… » Oui, d’accord, mais comment ?

Aujourd’hui, je saisis un peu mieux ce dont il s’agit. Ce que tu vas apprendre, tu pourras l’utiliser dans n’importe quelle situation mais pour débuter, assieds-toi…

  1. Laisse ton regard partir dans le vague… vers le bas… là où les yeux s’immobilisent confortablement. Éventuellement, pose ton regard sur un point fixe ou ferme les yeux.
  2. … Tu vas observer que ton corps et ton esprits s’animent, tu vas l’observer comme on regarde un spectacle de l’extérieur, tu vas prendre conscience que tu es libre, à l’extérieur de tes émotions et des bavardages de ton mental…
  3. … Lire Comment méditer, lettre à ma fille

 

Pour conclure

La méditation a des vertus reconnues par les neurosciences et la psychothérapie. C’est avant tout un moyen très efficace de prendre conscience de la relativité de nos émotions et du pouvoir des interprétations… Ton premier « adversaire » est toi-même.

Une vision juste, lucide, la reprogrammation des réactions sont les bénéfices d’une pratique régulière. Attention, ton entourage va constater le changement !

… Pour la peine, je vais m’offrir immédiatement un temps de méditation.

À bientôt,
> Daniel

 

 

Pour découvrir la Voie du Guerrier

 

Ressources images

  • Armure de samouraï : Photo CC Vassil / Wikimedia

 

Article inspiré d’une première publication sur www.zouzenparis.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *