22 autosuggestions pour s’affirmer au travail :) Jour 4

Voici tes 22 nouvelles autosuggestions pour s’affirmer au travail et une question : est-ce la volonté ou l’imagination qui fait agir ?

C’est déjà le quatrième jour, et avec lui, tes nouvelles autosuggestions pour s’affirmer au travail, vaincre le stress et arrêter de reporter ses rêves à plus tard.

Alors, prends une pause, imprime ta série d’autosuggestions ou lance la petite vidéo et poursuis ta semaine de préparation mentale et d’investissement sur toi.

Tu retrouveras ensuite dans cet article un petit point théorique sur l’autosuggestion, ses origines et principes et une autohypnose à expérimenter dans les transports.

 

22 autosuggestions pour s’affirmer au travail | Jour 4

 

  1. J’ai décidé d’être moi-même pour savoir ce que je désire.
  2. Je suis une bête de concours de circonstances.
  3. Tout arrive toujours au moment opportun.
  4. Je travaille à être heureux, c’est le plus beau des métiers.
  5. Je lâche prise et je découvre de très belles surprises.
  6. Je décide de joindre l’agréable à l’agréable et de me contenter de beaucoup.
  7. J’ai le courage d’être simplement moi-même.
  8. Lorsque j’ai besoin d’un coup de main, je regarde au bout de mes bras.
  9. Je sais vivre comme tout le monde en n’étant comme personne.
  10. Je préfère penser que me faire des idées.
  11. Sans attendre, je plante l’arbre aujourd’hui.
  12. Je peux réussir surtout si je ne sais pas comment.
  13. Je décide d’avancer en direction de mes rêves et de mener une existence hors du commun.
  14. J’essaye ce que le doute et la peur veulent me faire refuser.
  15. En vérité, peu importe le chemin, ma volonté d’arriver suffit à tout.
  16. Peu importe la vitesse, chaque jour je fais un petit pas en direction de moi-même.
  17. Plus je m’investis, plus la chance me sourit.
  18. Je fais confiance à mon imagination.
  19. Peu importe le nombre d’années à ma vie, je décide d’ajouter de la vie à mes année.
  20. Je gagne toujours car je décide de m’aimer, d’aimer ce que je fais et d’aimer la façon dont je le fais.
  21. Je choisis d’agir au mieux car je suis ce que je fais souvent.
  22. Je suis heureux car je regarde au delà des mes imperfections.

 

Le point théorique du jour

On fait aujourd’hui un rappel du principe d’autosuggestion et on répond à la question : est-ce la volonté ou l’imagination qui fait agir ? À la fin de ce chapitre, tu pourras prendre connaissance de ton autohypnose à expérimenter dans les transports.

Pour aller plus loin, tu peux consulter les points théoriques précédents.

Le jour 2, dans 22 affirmations positives pour l’estime de soi au travail on a abordé l’étiquetage positif, ou comment l’idée conditionne le résultat et on a répondu à la question : sais-tu pourquoi les fumeurs sont les meilleurs promoteurs anti-tabac ?

Le jour 3, dans 22 messages pour renforcer son mental au travail on s’est intéressé à l’encodage verbal et tu testé par toi-même que tes yeux lisent avec les oreilles !

 

 

Autosuggestion : de la méthode Coué à l’autohypnose

Au xxe siècle, Emile Coué, psychologue et pharmacien français met au point sa fameuse méthode de suggestion consciente, que tout le monde connais aujourd’hui sous le nom de méthode Coué.

 

En quoi consiste l’autosuggestion ?

Tu t’en doutes mais on va le formuler quand-même 🙂 Il s’agit de prononcer un certain nombre de fois des phrases positives pour les implanter dans notre cerveau.

 

Est-ce que l’auto-suggestion fonctionne ?

Si on reprend les résultats des recherches récentes en psychologie sociale et les vertus de l’étiquetage positif, on saisit l’influence sur le cerveau des messages positifs.

À l’époque, aux alentours de 1920, on ne connais pas encore les résultats de la recherche moderne (sans blague !) mais Emile fonde sa théorie sur un phénomène incontestable…

Tu es capable de marcher sur une planche de 10 mètres de long et de 25 centimètres de large si celle-ci est posée sur le sol. Supposons que cette planche soit placée entre les deux tours d’une cathédrale, serais-tu prêt à s’élancer ? Sa conclusion tombe alors…

Ce n’est pas la volonté qui vous fait agir mais l’imagination

Donc oui l’autosuggestion fonctionne en ce sens que tu agis en fonction de ce que te suggèrent tes croyances. Si tu crois que tu vas tomber, alors tu ne t’engages pas…

 

Le rapport avec l’autohypnose

L’imagerie cérébrale révèle aujourd’hui que les mêmes zones du cerveau s’activent que l’on pratique une activité ou qu’on imagine être en train de la pratiquer.

On peut donc en conclure que le cerveau traite de la même manière l’expérience vécue et l’expérience imaginée. C’est la base-même des techniques hypno-thérapeutiques : utiliser le pouvoir des mots sur l’imagination pour influencer l’inconscient dans le sens désiré.

Quand on sait que l’apprentissage repose en grande partie sur la répétition d’une nouvelle expérience, on en conclue qu’il est tout à fait logique d’attendre que la répétition de suggestions apporte des résultats positifs.

 

Comment et quand pratiquer l’autosuggestion ?

On sait aussi que la mémoire traite en priorité ce qui fait émotion. Il faut donc aussi de l’émotion.

Pour privilégier le pouvoir de l’émotion, tu peux faire ton marché dans les listes différentes listes de 22 autosuggestions quotidiennes et ne garder que les phrases qui te touchent le plus.

Un autre moyen d’actionner l’émotion est de te demander avant chaque pratique pourquoi tu le fais et d’imaginer les bénéfices que tu veux tirer de cette nouvelle vie. On peut parler d’émotivation.

Enfin, à quel moment l’imagination sera-t-elle la plus fertile et… imagée ? Au moment de d’endormir, alors, le moment du coucher semble parfait. Ton activité cérébrale se détend, les idées ensemencées s’enracinent et ton cerveau les traite pendant le sommeil.

 

Pratiquer l’autohypnose dans le train

Le moment des transports, bercé par le roulis du train est également un moment propice où s’évade l’imagination et peut s’installer une légère somnolence.

Dans ce cas, tu peux plutôt utilisez un enregistrement sonore de tes autosuggestions.

Rien de plus facile ! Tu as un téléphone portable ? Réalise un enregistrement sonore de tes textes pour les écouter quand tu le désires. Suis alors les étapes suivantes…

 

Ton autohypnose pour le train

  • Lance ton enregistrement
  • Laisse partir ton regard sur un point fixe
  • Porte ton attention sur ta respiration
  • Puis sur tes sensations physiques et le léger balancier qui déplace ton corps et ta tête de gauche à droite et de droite à gauche…
  • alors, commence doucement à accompagner ce balancier
  • tu peux même laisser tes yeux se fermer
  • et continuer d’accompagner le mouvement de gauche à droite et de droite à gauche, en laissant ton imagination illustrer la bande sonore
  • quand l’enregistrement est terminé, reprends conscience du balancier, ralentis progressivement le mouvement jusqu’à t’immobiliser
  • reviens à la respiration
  • et quand tu es prêt à ouvrir les yeux, prends une profonde inspiration, laisse un sourire se dessiner sur ton visage
  • et ouvre les yeux.

 

Voilà, je ne sais pas si tu es dans le train ou au travail, mais c’est la fin de la pause 🙂 Rendez-vous demain pour la dernière série d’autosuggestions pour s’affirmer au travail. Tu peux retrouver les séries précédentes les 22 suggestions mentales pour être zen au travail du jour 1, les 22 affirmations positives pour l’estime de soi au travail du jour 2 et les 22 messages pour renforcer son mental au travail du jour 3.

À demain,
> Daniel

 

 

Ressources web :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *