Méditer au travail pour gérer son stress et se déconditionner

méditer au travail femme et mug à café yoda

Méditer au travail pour se préserver émotionnellement et s’affirmer ? Oui, c’est le trésor que recèle la pratique. Mais comme te dirait Maître Yoda, juché sur son mug à café : Pour la sérénité retrouver, méditer sans impatience tu devras.

méditer au travail pendant la pause café

Méditer au travail, pourquoi ?

Le bureau, l’atelier ou encore, le commerce, incarnent un drôle de paradoxe. Ce n’est pas chez soi et c’est pourtant là que tu vis le plus clair de ton temps ! Aussi, c’est principalement dans cet environnement que tu vas t’épanouir ou flétrir…

Et dans cette “seconde” maison, tu vis en interaction avec des chefs, des collègues, des confrères, des collaborateurs, des clients… (Ça fait une sacrée brochette de c !)

Quotidiennement, c’est le théâtre des imprévus : rendez-vous impromptu, crise de nerf, défaut de fabrication, collègue idiot ou partenaire mécontent… Alors, pas facile de rester zen dans ce milieu instable dont tu peux vite te sentir prisonnier.

De plus, dans bien des cas, ton travail te positionne en neurotransmetteur de “valeurs” et d’objectifs que tu ne partages pas, dictés par le dogmatisme, la peur ou les ambitions personnelles.

Méditer, c’est l’arme absolue pour redevenir maître de soi. Mais il ne faudra pas en faire une fixette, ni le contraire !

L’intégrité menacée

Bien souvent, heureusement ça ne se passe pas trop mal. Toutefois, le management toxique n’est malheureusement pas si rare. Alors, tu te vois pris dans un beau piège :

. Si tu te désolidarises de ton travail, te voilà condamné à vivre en zombie, en vie artificielle dans cet “exo-milieu” où plus rien ne te touche… pas bon pour le moral.

. Et si ta conscience professionnelle l’emporte, tu peux avoir le sentiment de te compromettre jour après jour. C’est alors la dissonance cognitive. Et pour soulager la contrainte : hop, un bon vieux réflexe de rationalisation ! Alors, inconsciemment, petit à petit, tu risques de te perdre.

» LA DISSONANCE COGNITIVE : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dissonance_cognitive

» LA RATIONALISATION : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rationalisation

Avant tout, se redresser !

Comme tu le sais, nos attitudes physique et mentale sont intimement liées.

Ainsi, une position voûtée, rabougrie, refermée sur soi conditionnera un état d’esprit différent d’une attitude souriante, redressée et ouverte sur le monde.

Le yoga du sourire

Pour t’en faire une idée, tu peux expérimenter ce que j’appelle le “yoga du sourire” :

Pour commencer, place-toi en position d’auto observation (l’attention détournée des événements extérieurs, attentif à ton état d’esprit).

Alors, volontairement, souris d’une oreille à l’autre.

Allez, plus que ça !

Et maintenant, scrute la sensation mentale que cela a produit.

Et, pour en prendre conscience encore davantage, cesse de sourire puis recommence en maintenant l’observation du “climat” mental que cela produit.

Alors ? Est-ce que tu le sens ?

Envoie-moi un message ou laisse un commentaire pour dire ce que tu as constaté !

Et prendre conscience

Alors, la méditation entre en scène…

Méditer : ce que ce n’est pas…

Mais avant d’aller plus loin, on va juste rappeler ce que n’est pas la méditation.

Aussi, méditer, ce n’est pas :

. Contrôler sa respiration

. Museler ses pensées

. Supprimer ses émotions

Méditer : ce que c’est…

Mais méditer, en quelques point de repère, c’est plutôt :

. Observer son corps vivant

. Voir évoluer ses pensées

. Accueillir ses émotions

. Prendre conscience de ses réactions

. Maîtriser son inconstance

. Développer la vision juste

En effet, la méditation n’est pas un moment de relâchement et de passivité. La méditation est un moment de grande présence, d’attention, d’observation, de conscience active.

méditer au travail pour rester calme et trouver la force

Méditer au travail, c’est révéler sa droiture

Donc grâce à la méditation, tu muscles ta présence, ta conscience et ta lucidité quant aux rôles que chacun occupe dans le théâtre du boulot.

Méditer aide à s’émanciper des réactions émotionnelles. Ainsi, méditer au travail permet multiplie les moments de présence à la nature confiante et joyeuse de son être. Méditer c’est développer l’observateur conscient et serein.

Méditer au travail, c’est reprendre du temps pour soi

Tout d’abord, pour mettre en place l’habitude de méditer au travail, tu vas décider de t’accorder les moments nécessaires. Et ici aussi, mieux vaut plusieurs courtes pratiques chaque jour que des séances espacées.

D’ailleurs, il ne s’agit même pas de décréter des moments de méditation mais de développer un “réflexe méditatif”.

Alors, concrètement, dans un premier temps tu décideras peut-être de prendre cinq minutes de pratique à des moments déterminés dans la journée.

Mais, progressivement, tu assimileras le réflexe d’un retour à soi dès qu’une situation ou une émotion exigera que tu reprennes la maîtrise “du navire”.

À ce sujet, tu peux lire cet article sur la boucle de conscientisation qui donne une technique toute simple pour ancrer ce réflexe.

Ainsi, méditer au travail apportera en ensemble de bénéfices, notamment : 

. Une plus grande liberté face aux condition extérieures,

. Une meilleure connaissance de soi,

. L’émergence d’une plus grande estime de soi,

. Le renforcement de la confiance en ses capacité,

. La capacité à gérer, voire refuser, ce qui ne relève pas de ses compétences.

les méditants resistent mieux au conditionnement

Méditer au travail, c’est se déconditionner

Ainsi donc, à force de pratiquer et de prendre conscience des réflexes émotionnels, petit à petit, on modifie ces derniers. Alors, face à l’obstacle, ce n’est plus la colère ou la crainte qui apparaît mais c’est la conscience d’un embarras à désarmer.

Puis, avec la pratique encore, c’est la notion d’embarras elle-même qui disparaît.

Car l’embarras reste embarras tant qu’on lui prête le rôle d’embarras. Mais dès qu’on conscientise l’illusion des interprétations, il n’y a plus ni susceptibilité, ni crainte, ni défense.

L’obstacle, c’est l’ignorance. La contrainte agit quand on s’identifie à ses illusions. Tu es libre dès lors que tu as conscience que toi et ton entourage vous identifiez à des rôles.

Méditer au travail, c’est contribuer à une meilleure ambiance

Progressivement, les autres vont bien voir que quelque chose est différent. Car en effet, quand tout le monde s’affolera, toi tu diras “ça va aller”.

En effet, méditer au travail, c’est à la fois te rendre service à toi et aux autres.

Concrètement, tu améliores le cadre de vie de tous, tu n’envenimes pas les conflits, tu incarnes une équanimité et une résilience qui inspirent, tu représentes une piste de mieux-être qui rassure…

Comment méditer à son bureau ?

Bien sûr, les écrits sur le sujet ne manquent pas. D’ailleurs, je te conseille l’Art de la Méditation de Matthieu Ricard qui m’a marqué avec cette formule qui peut aider beaucoup d’apprentis méditant :

Lorsque nous nous apercevons soudain que nous avons été distraits, c’est le signe que la pleine conscience est de retour.

Finalement, tu peux méditer en toutes circonstances : assis, debout, en mouvement, dès lors que tu prends conscience du mouvement de tes pensées et tes émotions.

Néanmoins, attention au poids de ton intention dans l’observation. En effet, un trop fort désir de modifier la situation ne t’en délivre pas vraiment mais confirme son pouvoir.

En somme, observe-toi en train de t’observer.

Si tu sens que tu commences à en rajouter, par exemple en voulant contrôler la respiration, ou la pensée, ou l’intention… Alors, recentre-toi en revenant à l’observation du corps, puis l’observation de la respiration, et l’observation de l’observation.

De même avec les pensées vagabondes. Là encore, regarde-les, note-les mentalement et reviens à la respiration.

La méditation expliquée à ma fille

Un jour, elle devait avoir 6 ans, ma fille m’a demandé “papa, c’est quoi la méditation ?”

C’est « drôle » j’ai posé la même question à ta grand-mère quand j’avais à peu près ton âge. Je me rappelle l’armoire blanche de la chambre et sa réponse : « C’est se relaxer et trouver qui on est… » Oui, d’accord, mais comment ?

Aujourd’hui, je saisis un peu mieux ce dont il s’agit. Ce que tu vas apprendre, tu pourras l’utiliser dans n’importe quelle situation mais pour débuter, assieds-toi…

  1. Tout d’abord, laisse ton regard partir dans le vague… vers le bas… là où les yeux s’immobilisent confortablement. Éventuellement, pose ton regard sur un point fixe ou ferme les yeux.
  2. … Ensuite, tu vas observer que ton corps et ton esprit s’animent : tu vas l’observer comme on regarde un spectacle. Ainsi, tu vas prendre conscience que tu es libre, comme si tu étais à l’extérieur de tes émotions et des bavardages de ton mental…
  3. … Pour lire la suite : Comment méditer, lettre à ma fille

la méditation expliquée à ma fille

Comment méditer devant son ordinateur ?

Pour illustrer le principe de méditation dans tous les moments du quotidien, et t’aider à l’expérimenter, tu peux tester le petit protocole suivant.

. Tout d’abord, ouvre cet article 110 suggestions mentales pour le bureau : c’est le premier d’une série de 5 recueils de suggestions écrites à la première personne pour ensemencer le mental de pensées positives.

. Ensuite, assieds-toi convenablement : les jambes décroisées, pieds ancrés au sol, le dos droit, les mains posées (sur tes jambes ou près du clavier si tu préfères !)

. Alors, après avoir pris quelques respirations profondes et observé les points d’appui et les mouvements de ton corps (comme dans la méditation expliquée à ma fille), tu vas simplement lire les phrases qui apparaissent à l’écran en écoutant attentivement ta voix intérieure.

. Puis, tu recommenceras en étant toujours attentif à la position du corps, à la voix intérieure qui lit les phrases et – en plus – à l’attitude mentale qui accompagne la lecture.

. Enfin, à la fin de l’exercice, tu exécuteras un petit “yoga du sourire” et tu pourras reprendre sereinement ton travail. Le bénéfice en sera immédiat, surtout si tu dois traiter une urgence ou répondre à une demande agaçante.

Pour conclure

Comme tu as pu déjà l’entendre, la méditation a des vertus reconnues par les neurosciences et la psychothérapie. En premier lieu, la méditation peut t’aider à gérer ton stress et à vaincre l’empire de tes interprétations… Car en effet, toi-même en premier tu maîtriseras !

Alors, avec bienveillance et assiduité, tu vas progressivement récolter les bénéfices de la pratique quotidienne et ne plus être le pantin des circonstances et des émotions conditionnées.

que la force de la méditation soit avec toi

Que la sérénité soit avec toi,
> Daniel

En bonus, une recette de tisane pour ton mug de bureau !

Pour parachever cet article et délivrer de la monotonie son mug à café, voici une recette de tisane ayurvédique à réaliser soi-même.

Avant tout, dépose dans ton mug une pincée de chacune des épices suivantes :

Curcuma,
Clous de girofle,
Cannelle,
Graines de fenouil,
Cardamome,
Poivre noir.

Ensuite, verse par-dessus de l’eau bouillante et laisse infuser environ 10 min ; filtre à la passoire et bonne dégustation !

Ce mélange est un allié du bien-être psychique et physique qui s’inscrit dans la recherche ayurvédique d’un équilibre entre différentes énergies qui animent le corps et l’esprit ; les épices apportent de la saveur et favorisent la digestion et l’assimilation des nutriments (source : cocooncenter.com).


Un peu de lecture ?

Pour aller plus loin, voici deux ouvrages très instructifs sur le sujet.


l'art de la méditation

Tout d’abord, voici un livre qui a patienté des années sur l’étagère avant que je ne le lise, je me demande bien ce que j’attendais !

L’art de méditer est une pratique que les plus grands sages poursuivent tout au long de leur vie. Matthieu Ricard vous ouvre le chemin et vous guide pas à pas sur la voie d’une expérience universelle fondée sur l’amour altruiste, la compassion et les bienfaits de la méditation.

Cliquer ici pour lire la suite


le cerveau de Bouddha

Ou bien, dans un style plus “scientifique”, voilà un condensé de découvertes et d’exercices pratiques pour bénéficier des vertus de la méditation dans sa vie quotidienne.

Saviez-vous que de petits exercices peuvent apporter de grands changements dans votre cerveau ?
Le neurologue Rick Hanson et le docteur Richard Mendius vous prouvent, à l’aide des dernières découvertes en neurosciences et en psychologie, que le cerveau surdéveloppé de Bouddha est désormais à la portée de tous grâce à un simple entraînement. Agir sur notre cerveau pour atteindre la pleine conscience et la sagesse, éviter le déclin de notre esprit et changer de vie, c’est possible.

Cliquer ici pour lire la suite


Inspiré d’une publication sur mon ancien blog zouzenparis.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *