J’ai le pouvoir de lutter pour le bonheur dans l’entreprise

J’ai le pouvoir de lutter pour le bonheur dans l’entreprise

Extrait : textes et témoignages inspirants dans la presse, les médias et la littérature.

Je me fais un devoir de tout faire pour que mon lieu de travail contribue à créer un monde meilleur […]

J’essaie d’être là où ou on a le plus besoin de moi et où je peux créer le plus de valeur possible. Grâce à cette attitude j’ai gagné le respect de mes collègues et on me considère comme quelqu’un sur qui on peut toujours compter […]

Il y a un an, une nouvelle directrice est arrivée […] elle a engagé plusieurs changements structurels qui ont créé beaucoup de confusion chez certains employés […] j’ai tenté de discuter avec elle de la façon dont ses décisions impactaient les gens mais elle a refusé le dialogue […]

J’ai décidé de la soutenir en espérant qu’elle devienne le genre de responsable pour qui j’aspirais de travailler […] chaque fois qu’elle faisait quelque chose de bien pour les autres, je lui montrais combien j’appréciais et respectais son action. Cependant elle semblait mal interpréter mes paroles […]

J’avais envie de riposter ou de démissionner (cependant) ma famille dépendait de mon salaire, j’ai donc dû inclure ce combat dans ma pratique bouddhique […] pour gagner par moi-même sur mon lieu de travail […]

Il m’est devenu évident que sa présence allait m’aider à transformer ma vie […] Nichiren dit « le fer chauffé dans les flammes et martelé peut devenir un bon sabre. Les personnes de valeur et les sages sont mis à l’épreuve par les mauvais traitements » […]

Trois collègues sont tombés malades à causes des conditions de travail […] J’ai décidé d’accomplir ma mission même si je devais y perdre mon emploi […] j’ai réalisé que si elle était ma directrice, moi j’étais un bodhisattva sorti de terre […] ce qui signifie que j’ai le pouvoir de lutter pour le bonheur de l’humanité y compris le sien […]

J’ai présenté mes recherches sur les conditions de travail lors d’une réunion avec d’autres représentants du personnel […] choquée d’entendre la vérité, elle semblait vouloir sincèrement améliorer la situation. Avec elle j’ai maintenant de bonnes relations fondées sur le respect mutuel, elle m’écoute même quand nous ne sommes pas d’accord […]

Le fer chauffé dans les flammes et martelé peut devenir un bon sabre. Les personnes de valeur et les sages sont mis à l’épreuve par les mauvais traitements

Je suis déterminé à changer le poison en remède et à créer des conditions de travail fondées sur la dignité et le respect mutuel. Grâce à cette expérience, je n’ai plus peur des gens colériques car nul ne peut me retirer ma mission pour kosen rufu […]

Extrait de « Gagner la confiance dans la société », Valeur Humaines n°77 p28/29

 

 

Lire aussi : http://www.zouzen.fr/comment-trouver-le-bonheur-au-travail/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *