Le Père Noël source d’inspiration professionnelle ?

Père Noël en coach professionnel

Si aux premiers frimas le Père Noël reprend sa place de leader et rappelle aux spéculateurs le poids de sa marque immatérielle – 1.600 milliards de dollars – les scandales ne l’épargnent pas et déjà en 2015, son entreprise accusaient un arriéré d’impôts de 200.000 euros auprès du Trésor finlandais. Alors le père Noël a-t-il cessé de faire recette ?

Ho ho ho, non ! Le Père Noël, c’est la synthèse du pouvoir, du rêve et de la générosité… Serait-il aussi un modèle de leadership et de développement personnel au travail ?

Le Père Noël existe

Commençons déjà par le commencement. Le père Noël existe-t-il ?

Évidemment ! Affirmer que le père Noël n’existe pas est une parfaite absurdité. Il n’y a qu’à constater son pouvoir et les conséquences de son réveil…

Pour Diane Lacaze de BFM Business, c’est le personnage le plus rentable au monde. Évalué 1.600 milliards de dollars par Brand Finance, le père Noël pèse dans le game !

En 1 clic : Insolite, le Père Noël menacé de faillite en Finlande

En 1 clic : Le Père Noël vaudrait 1.600 milliards de dollars

Le Père Noël, il vendrait des mitaines à un manchot !

Si le Père Noël vêtu de rouge est associé à Coca-Cola, il ne faut pas croire que la marque d’Atlanta à inventé le personnage. Ce serait plutôt le contraire.

En réalité, c’est Coca-Cola qui doit sa survie à ce gros bonhomme qui a réussi le tour de force, simplement merveilleux, de faire décoller les ventes de sodas en hiver !

Père Noël coca cola hiver

Le Père Noël il vendrait des rafraîchissements en hiver ! (Haddon Sudblom, 1931 / img.bfmtv.com)

Il est hyper influent

Leader oblige, il influence les familles qui se pressent dans les boutiques et les marques qui se bousculent dans les espaces publicitaires.

Il répond à tous ses prospects

Le père Noël a un service du courrier digne d’un chef d’état. Il reçoit des millions de courriers qui lui permettent de connaître les attentes du marché.

C’est en quelque sorte l’initiateur de facebook : les prospects lui étalent leurs attentes et il n’a plus qu’à convertir !

Lettre au Père Noël

Le père Noël accorde une réponse personnalisée à chacun

Il est même victime de contrefaçon !

Comme tout succès, le père Noël attire opportunistes et contrefacteurs de tous poils mais… les clients ne sont pas dupes !

Faux Père Noël

Attention à la contrefaçon

Éloigne les enfants : Top 75 des photos de pères noël qui font peur aux enfants

Cette petite mise au point achevée, revenons à ce qui nous intéresse. Comment t’en inspirer dans ta carrière ou ton business.

Une figure inspirante de succès

Les conseils de management du Père Noël

Le pouvoir de l’irrationnel et de l’émotionnel, c’est ce qu’il faut recréer dans l’entreprise, dans l’équipe, au bureau. Alors si ton chef ne sait plus te faire rêver, voici un petit auteur à (re)découvrir au coin du feu.

Comme l’explique Daniel Cissé à Nina Godart pour BFM Business « La raison ne motive qu’à court terme. Si on vous propose d’escalader l’Everest, des millions d’euros ne suffiront pas, parce que vous ne voyez que vos doigts gelés. » Et l’auteur d’ajouter « Ce qui pousse à acheter des cadeaux à Noël c’est l’idée qu’on se fait de la tristesse de celui qui n’en aurait pas reçu. »

Daniel Cissé enfile d’ailleurs la grosse redingote rouge dans cette interview et nous fait cadeau des grandes idées de son livre :

La base pour motiver ses équipes : une vision partagée

Quand on démarre une entreprise, on y croit fort mais au bout de quelques mois, on réalise que ce qu’on attendait tarde à se réaliser…

C’est pareil avec Noël, jusqu’à cinq ans on y croit fort mais ensuite on se rend compte que c’est à nous d’acheter les cadeaux. Puis plus tard, on voit qu’on dépense plus pour offrir aux autres qu’on ne reçoit.

Et au travail, c’est pareil, on a toujours l’impression d’en faire plus et de donner davantage que les autres !

Le management en langage Père Noël

  • Déléguer les tâches : c’est le Père Noël qui ne peut pas offrir un cadeau à tout le monde et qui compte sur chacun pour faire un cadeau à son entourage ;
  • Les valeurs : c’est la magie du secret à garder jusqu’au déballage ;
  • La ponctualité : c’est l’organisation nécessaire pour que tout le monde trouve un paquet sous le sapin le 25 décembre.
  • Et le plaisir à d’offrir : c’est connaître le nom de ses collaborateurs, en quoi consiste leur travail…

Retrouve l’interview : Le Père Noël est-il un manager à imiter?

 Les 5 clefs du succès du Père Noël

Tancrède Blondé de Widoobiz.com a repéré 5 attitudes du Père Noël qui font son succès, à reprendre sans modération.

  1. Soigner sa popularité : Le Père Noël a bonne réputation. Il est bienveillant et généreux.
  2. Se souvenir des noms : Il n’oublie jamais un prénom et s’adresse à chaque enfant. C’est une façon d’offrir de la reconnaissance (je te re-connais) et une compétence redoutable dans la carrière.
  3. Savoir écouter : Malgré l’ampleur de la tâche, le Père Noël a de l’attention pour chacun. Encore une compétence relationnelle qui fait la différence.
  4. Demeurer humble : La bonhommie de ce patron incontesté de la nuit de Noël est touchante. Le gars orchestre la plus puissante multinationale de service mais il porte les mêmes fringues depuis toujours, vit dans un chalet, arbore un inaltérable sourire joviale et surtout, reste abordable à monsieur et madame Tout-le-monde !
  5. Respecter les délais : Le Père Noël est aux manettes alors, pas de problèmes, on sait qu’il ne livrera pas le 27 pour le 25.

Retrouve l’interview : Comment s’inspirer du Père-Noël pour son business ?

Les 10 leçons de leadership du Père Noël

Comment le Père Noël parvient-il depuis l’aube du 19e siècle à toujours respecter son calendrier et à entretenir une relation de confiance avec ses rennes et ses lutins ?

Le Père Noël s'adapte

Le père Noël est toujours dans le coup !

On a interrogé le Père Noël. Voici les 10 conseils de management que nous avons rapportés de notre expédition en Laponie.

  1. Il a su s’adapter : Face aux changements, il a toujours eu une attitude positive. Le changement était une opportunité. Il sait que « la seule constante, c’est le changement ».
  2. Il a une stratégie et pense aux objectifs à longs termes : Malgré la charge de travail, il est proactif et sait s’accorder le temps nécessaire pour planifier sa stratégie.
  3. Il aide ses équipes à définir des objectifs qui ont du sens et qui vont dans le sens de la mission de son entreprise. Son leitmotiv « est-ce que le travail est stimulant pour l’équipe ? »
  4. Il apporte des commentaires éclairés : Il ne veut pas que ses lutins soient découragés par le sentiment que leur travail est ignoré. Alors, le Père Noël a bien conscience du travail de tous et fait passer le message à l’entretien annuel quitte a réclamer des changements, mais ses commentaires sont justes.
  5. Il encourage et récompense l’effort : Sans distinction d’espèce et de taille, le Père Noël exprime des félicitations sincères proportionnelles à la réalisation.
  6. Il accorde sa confiance : D’accord, la messagerie des cadeaux de Noël c’est son projet et il lui tient à cœur mais vu la taille de l’entreprise, il a bien compris qu’il devait faire confiance aux lutins sous peine d’y perdre la santé.
  7. Il travaille sa communication : Il sait que la communication est principalement non-verbale alors quand il parle a ses équipes, il est cohérent avec son image joyeuse et amicale et évite les messages agressifs ou dissonants.
  8. Il valorise la diversité de son équipe : Il adapte les objectifs de ses lutins et de ses rennes au projet de l’entreprise en tenant compte de la singularité de chacun, par exemple, la mise à profit du nez brillant de Rudolphe pour guider le traîneau dans la nuit brumeuse.
  9. Il motive son équipe émotionnellement : Il rappelle le sens du travail et la valeur de l’action de chacun.
  10. Il est exemplaire : Il sait bien que pour les lutins, il est le modèle, alors il ne ment pas, il ne profite pas et il encourage le respect et la bonté.

Retrouve l’article: Les 10 leçons de leadership du Père Noël

Des images pour le dire

En cadeau, deux petites infographies glanées sur la toile pour synthétiser en image la formule magique du Père Noël, à adapter à soi-même dans sa relation avec ses clients, ses partenaires mais aussi ses collègues et sa hiérarchie !

Les 5 conseils efficacité du Père Noël

Infographie smartfocus.com

Infographie smartfocus.com

  1. Les clients sont tous puissants
  2. Les données contextuelles sont un paramètre clé
  3. Développer des messages uniques à 100%
  4. Les données mobiles sont incontournables
  5. Relier les efforts marketing : la personnalisation doit être multi-canal

Source : 5 astuces pour devenir aussi bon que le Père Noël et offrir à vos clients la meilleure des expériences personnalisées pour les fêtes

Les 6 secrets marketing du Père Noël

Infographie selligent.com

Infographie selligent.com

  1. Planifier et automatiser
  2. Compléter sa base de données et identifier les nouveaux usages
  3. Scénariser, tester et tirer les enseignements
  4. Personnaliser ses offres
  5. S’adapter à son audience
  6. Fidéliser en entretenant chaque année le désir

Source : Saurez-vous égaler le Père Noël dans votre campagne marketing de fin d’année ?

En conclusion

Le Père Noël ne rigole pas avec son business mais il connaît bien la différence entre leadership et autoritarisme.

Il connaît son équipe, il connaît son marché, il connaît les besoins de ses prospects et est le roi de la conversion.

En fait, il a sa place à la table de la GAFAsphère mais à la différence d’un Jeff Bezos ou d’un Mark Zuckerberg, le Père Noël devrait peut-être commencer à faire un peu attention à sa forme.

L’embonpoint, le travail de nuit, le déplacement de lourdes charges… voilà des facteurs de risque qui font se faire un sang d’encre à la Mère Noël !

Dépasser la peur de parler en public et la crainte des entretiens ? Découvre gratuitement comment laisser le cerveau éliminer tout seul les phobies. Laisse ton e-mail pour recevoir la première séance guidée audio 🙂

POUR ALLER PLUS LOIN AVEC LE MYTHE DU PÈRE NOËL | MA PROCHAINE LECTURE…

Fabrique-nous un Dieu !

Georges Lewi - Fabrique-nous un dieu !Le jour de ses vingt ans, Moïse apprend de ses parents qu’il n’est pas leur fils biologique. Madame Putifar l’a trouvé dans un panier d’osier à la piscine. « Parti dans la vie sur un mensonge, rien ne pourra dorénavant ajourner sa recherche de vérité. » Jeune chercheur idéaliste et imprévisible, Moïse réussira-t-il à abolir la souffrance et multiplier par deux le temps de la vie humaine ? C’est bien connu, ceux qui se connaissent un destin ne goûtent pas toujours aux fruits de leur découverte et n’atteignent pas tous la terre promise. Moïse sera-t-il une exception ?

Dans ce second roman écrit avec humour et une bonne dose d’impertinence à l’égard des idoles du temps, Georges Lewi aborde des questions les plus actuelles : la promesse biotechnologique, l’entreprise, le rôle dévolu à l’homme d’exception. Son Moïse, leader atypique, aurait pu se nommer Prométhée, Newton ou Steve Jobs.

Georges Lewi est mythologue. Cette expertise le conduit à détecter entre les histoires du passé et celles du présent une intime ressemblance qu’il prend plaisir à illustrer dans ses livres. Déjà, dans son précédent roman, Bovary21, Madame Bovary au XXIe siècle, il réinvestissait le mythe de l’espoir féminin à travers la vie d’une blogueuse. Avec « Fabrique-nous un dieu ! », l’auteur va plus loin encore, faisant passer un souffle biblique sur notre impur désir d’éternité.

Commandez-le maintenant ! | 20€ amazon.fr

Tiré d’un première parution sur zouzenparis.fr

Enregistrer

Étiquettes:

2 commentaires sur “Le Père Noël source d’inspiration professionnelle ?”

  1. Excellent cet article décalé, plein d’humour mais qui fait bien réfléchir dans le fonds. Le leadership est un sujet qui me passionne et les 10 clés du père noel devraient figurer comme la bible seculaire du leader-manager. Il n’y a qu’une chose qui m’interroge dans tout ça , le client est-il et doit-il vraiment être le king/queen ? Car c’est tout de même un risque pour le bien-être des collaborateurs de devoir le servir à tout prix… Je n’ai pas la réponse (encore), je m’interroge 🙂

    1. Merci beaucoup Farah pour ce commentaire.

      Le client roi, on en fait quoi ? Eh bien, ça me rappelle Sénèque qui nous a légué « il n’y a pas de vent favorable à l’équipage sans destination ». Le client roi doit être l’occasion de « trier sur l’autre », à savoir sur lui afin de travailler mieux en travaillant moins !

      En adaptant son activité au service attendu, il y a surement moyen d’éliminer tout un tas de tâches à faible valeur ajoutée pour se concentrer sur l’essentiel : la solution apportée.

      Dans les faits, il faut que le management soit capable de définir les priorités et d’aider à la transition en définissant clairement aux équipes de quelles tâches elles sont libérées.

      … Le mieux serait d’interroger le Père Noël ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *